Revue

Revue

L’emploi non salarié ne progresse plus en France

Si l’on veut envisager l’avenir avec clarté, il faut se méfier des effets de mode. C’est très souvent le cas dans le domaine de l’emploi. Et, comme souvent, le débat public semble avoir un métro de retard. Alors que l’« ubérisation de l’emploi [1] » – l’une des formes, parmi d’autres, d’emploi non salarié – ne cesse d’être mise en avant, cela fait déjà quatre ans que l’emploi non salarié ne progresse plus en France, selon les données de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE). Depuis 2013, en effet, la part de l’emploi non salarié dans l’emploi total stagne autour de 10 %, son niveau du milieu des années 1990. Le travail à la tâche ne constitue pas forcément un nouvel eldorado de l’emploi. Cet univers reste mal connu et très inégalitaire : les professions les plus qualifiées y côtoient les emplois les plus précaires.

Part de l’emploi non salarié dans l’emploi total (%)

Source : INSEE. © Centre d’observation de la société.

Évolution de l’emploi non salarié (milliers)

Source : INSEE. © Centre d’observation de la société.

Il est vrai qu’on a assisté en France, au début des années 2000, à un changement de taille : la part des non-salariés a alors stoppé son déclin et a même légèrement augmenté,...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.