Revue

Revue

Genève conjugue numérique et participation

La transition numérique des territoires peut être traitée de façon surtout technique et être confiée à des géants du numérique, comme à Toronto qui a choisi Sidewalk Labs, filiale de Google pour aménager un quartier [1]. Dijon Métropole, très classiquement, en 2017, a signé un contrat de 105 millions d’euros sur 12 ans avec un consortium composé de Bouygues et Citelum, filiale d’Électricité de France (EDF) [2]. La même transition peut également être l’occasion d’utiliser le numérique pour développer la démocratie participative et accroître l’intelligence collective du territoire, en permettant aux citoyens de prendre la parole et de participer, avec leur créativité et leurs expériences personnelles, leur vécu, à la construction du futur. C’est le choix de Madrid et Genève.

Madrid a créé, en 2015, un département de « participation citoyenne et transparence » et a développé une plate-forme numérique, Consul [3], pour partager les meilleures pratiques, recueillir suggestions et projets [4]. Plus d’un demi-millier de projets apportés par des communautés de citoyens ont été mis en œuvre. « Près de 20 % de la population madrilène s’est exprimée jusqu’ici sur un projet participatif via la plate-forme. »Quatre-vingts administrations dans le monde utilisent Consul.

L’État de Genève veut « repenser la manière dont [il] agi[t] pour faire de Genève un territoire qui saisit les opportunités du numérique et en mitige les risques pour les citoyens et les entreprises ». Le Conseil d’État, qui gouverne l’État et son demi-million d’habitants, a adopté, en mai 2016, une « stratégie des systèmes d’information et de communication » à l’horizon 2020 [5], en mettant l’accent sur la transversalité indispensable au développement de synergies créatrices de valeur [6]. Une cellule de six personnes, le Genève Lab, a été chargée de suivre la coconstruction de la politique numérique. En 2017, des ateliers de chercheur...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.