Revue

Revue

L’Union européenne et le séparatisme régional

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 394, mai-juin. 2013

Les tentations séparatistes observées dans certains pays d’Europe ne sont pas sans conséquences sur l’Union européenne et son organisation. Comme le montre ici Jean-François Drevet au travers de trois exemples – la Flandre belge, l’Écosse et la Catalogne -, l’appartenance à l’Union européenne peut jouer un rôle très variable dans la négociation d’une éventuelle séparation et, ultérieurement, des modalités régissant les rapports des deux entités séparées à l’Union. Cette tribune présente ainsi la situation de chacune de ces régions séparatistes au sein des États membres auxquels elles appartiennent (Belgique, Royaume-Uni et Espagne). Puis elle souligne les difficultés institutionnelles qu’engendrerait une séparation effective, qui se traduirait par un accroissement du nombre de petits États dans l’Union, caractérisés par une représentativité dans les instances de décision bien supérieure à leur poids démographique.

#Disparité régionale #Union européenne

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.