Revue

Revue

La marchandisation du vivant. Pour une mutualisation des recherches en génomique

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 292, déc. 2003

L’important développement des recherches dans les sciences du vivant, notamment depuis une vingtaine d’années, risque de conduire, au fil des inventions (et / ou des découvertes) et des dépôts de brevets subséquents, à un processus d’appropriation privée et donc de marchandisation du patrimoine génétique mondial.
Pierre-Benoit Joly et Bertrand Hervieu, après avoir rapidement évoqué les dangers qui peuvent en résulter, montrent quels sont les divers  » régimes d’innovation  » et notamment comment nous sommes passés d’une recherche agronomique pilotée principalement par des organismes publics et les professions agricoles, à une recherche en génomique – et bientôt postgénomique – dominée par les firmes multinationales qui poussent à un renforcement de la propriété intellectuelle.
Plutôt toutefois que d’opposer le public au privé, les auteurs plaident ici pour la définition d’une voie médiane. Ils commencent par analyser les raisons d’être du droit des brevets (dont l’objectif est d’inciter à la recherche tout en favorisant la diffusion de l’innovation), tout en soulignant les difficultés de son application, particulièrement dans le vivant, les avantages et inconvénients qui peuvent résulter de sa mise en oeuvre trop stricte.
Ils montrent ensuite que d’autres manières de protéger les inventions existent, qui permettent utilement de mutualiser les ressources financières et les ressources génétiques (exemple de la génétique bovine). Prenant appui sur ces précédents, dont ils décrivent également les avantages et inconvénients, ils plaident pour un modèle européen fondé sur une telle mutualisation, en s’inspirant du reste d’initiatives de cette nature développées aux États-Unis et en Europe.

#Brevets #États-Unis #Europe #Innovations #Recherche #Sciences de la vie

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.