Revue

Revue

Actualité du " Défi américain "

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 229, mars 1998

En 1967, Jean-Jacques Servan-Schreiber, s’appuyant sur une quinzaine d’experts européens, dont Michel Albert, publiait Le défi américain, véritable mise en garde lancée aux Européens contre le risque d’être transformés en satellite des États-Unis en raison de leur suprématie, notamment dans les technologies de l’information.
Michel Albert a bien voulu, trois décennies plus tard, procéder à une relecture critique de cet ouvrage. Il observe que, contrairement aux craintes de Jean-Jacques Servan-Schreiber, nous n’avons pas assisté au « débarquement » des investissements américains en Europe et que les pays du vieux continent se sont hissés au même niveau de développement que les États-Unis. En revanche, il souligne que l’Europe, dont le modèle social paraissait exemplaire, n’a pas su relever le défi que constituait la révolution post-industrielle, ceci pour une large part en raison de l’absence d’une véritable politique industrielle, économique, sociale, commune.
Ainsi le défi américain est-il devenu essentiellement un défi européen, qui réside tout entier dans sa capacité, au-delà du marché unique et bientôt de l’euro, de constituer une réelle union fédérale européenne.

#États-Unis #Impérialisme #Rétroprospective #Union européenne

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.