Revue

Revue

Sociétal 2016. # Numérique et emploi : lost in transition ?

Analyse de livre

DANIEL Jean-Marc, MONLOUIS-FÉLICITÉ Frédéric , « Sociétal 2016. # Numérique et emploi : lost in transition ? », Eyrolles / Institut de l’entreprise, février 2016, 320 p.

L’Institut de l’entreprise, le think-tank présidé par Xavier Huillard, PDG de Vinci, qui réunit une quarantaine de grandes entreprises privées, publie chaque année, sous le titre Sociétal, un volume qui rassemble les contributions les plus intéressantes à ses travaux. Sont successivement abordées, dans l’édition 2016, publiée sous la direction de Jean-Marc Daniel et de Frédéric Monlouis-Félicité [1], les questions relatives au numérique et au travail, à la politique économique et à la compétitivité, à la performance publique, au dialogue social et aux problèmes de société.

On passera rapidement sur les chapitres consacrés à la politique économique et au rôle des pouvoirs publics. Non qu’ils manquent d’intérêt mais parce que les conclusions en sont connues d’avance : il faut réduire les dépenses de l’État et redonner de la marge aux entreprises. Au passage, la description des idées reçues en matière économique, par Gilles Saint-Paul, professeur d’économie à l’École normale supérieure, ne manque pas d’intérêt et prolonge d’une façon intéressante les vues déjà e...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.