Revue

Revue

Reconnaissance faciale : un marché en construction ?

L’utilisation de la reconnaissance faciale en Chine, notamment dans le cadre du « crédit social », a récemment attiré de fortes critiques de la communauté internationale, qui dénonçait la surveillance et le contrôle généralisés dans ce pays. Néanmoins, la reconnaissance faciale, dont le marché mondial est estimé à 7 milliards de dollars US d’ici 2024, se développe dans de nombreux pays européens sans attirer de telles critiques. Quels enjeux pose l’utilisation de cette technologie ?

La reconnaissance faciale s’appuie sur une image pour modéliser des caractéristiques du visage sous forme numérique afin de définir un gabarit censément unique à chaque personne. Ce gabarit est comparé avec d’autres modèles de visage, afin de « reconnaître » un individu selon un modèle probabiliste. Ceci permet ainsi d’authentifier une personne, dans l’accès à un service ou à un espace : c’est le cas dans les aéroports, où elle permet d’attester si la personne passant le contrôle est bien la même que celle identifiée par son passeport. C’est aussi ce que prévoit ALICEM (Authentification en ligne certifiée sur mobile), solution d’identité que l’État souhaite mettre en place en France, afin d’accéder à différents services administratifs.

La reconnaissance faciale peut aussi permettre d’identifierdes individus : par exemple pour connaître l’identité de personnes dans une foule, en comparant l’image de leur visage à des gabarits stockés dans un fichier. Cette technique est utilisée par la police londonienne pour repérer des personnes recherchées dans l’espace public.

Alors que la CNIL appelle depuis 2018 à un débat sur les éléments techniques, juridiques et éthiques de cette technologie, d’autres organisations, comme la Quadrature du Net ou la Ligue des droits de l’homme, demandent son interdiction. Elles soulignent en particulier la dimension invasive de cette technologie, qui transforme le visage en traqueur, ainsi que son invisibilité dans l’espace public, conférant à...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.