Revue

Revue

L'ingénierie guerrière

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 269, nov. 2001

Nous assistons à une profonde transformation des objectifs, des méthodes et de l’organisation de la violence qui n’opposent plus seulement des États mais voit s’estomper les oppositions classiques entre militaires et civils, entre privé et public, entre national et international, et finalement même entre guerre et paix…
Voici en substance le nouveau paysage que nous décrit Geneviève Schméder qui montre combien, sous l’impulsion des États-Unis, nous assistons à un phénomène de dérégulation générale qui n’est pas strictement limité à la sphère économique et qui engendre misère et injustice, sources à leur tour de violence.
Elle montre ainsi les effets négatifs de la politique économique et militaire des États-Unis qui ont cherché à tout prix à imposer leur hégémonie sur le monde, ce qui explique leur impopularité et la violence des attaques dont ils sont l’objet.
La catastrophe qu’ils viennent de subir les amènera-t-elle à revoir leur politique, une condition sine qua non à de nouveaux agencements institutionnels internationaux ? Telle est la question sur laquelle se conclut son article.

#États-Unis #Terrorisme

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.