Revue

Revue

Le palmarès des régions. Les grandes régions scientifiques et technologiques dans le monde

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 268, oct. 2001

Les facteurs immatériels, à commencer par la recherche et le développement technologique, jouent un rôle de plus en plus déterminant dans la compétitivité relative des nations, des entreprises, mais aussi des régions. Aussi est-il important, même si les indicateurs sont discutables, d’essayer de mesurer les performances scientifiques et technologiques de celles-ci. Tel est l’exercice auquel s’est livré l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région Île-de-France (IAURIF) pour les principales régions de la triade (Union européenne, États-Unis, Japon) à l’aune de trois indicateurs principaux : les dépenses intérieures de recherche et de développement (DIRD), les publications scientifiques, les dépôts de brevets auxquels est ajouté, pour la circonstance, un  » indice de spécialisation « .
Vincent Gollain rend compte ici des principales conclusions de cette étude qui révèle combien le potentiel scientifique et technologique des régions est inégal au sein de chacun des pays considérés et entre les pays eux-mêmes. Il dresse le palmarès des 24 régions les plus avancées d’Europe, tout en y soulignant le rôle prédominant, quelles que soient les disciplines concernées, de l’Île-de-France et de la métropole londonienne comme de Tokyo au Japon, toutes les trois étant des régions capitales. Il montre identiquement comment, dans les États fédéraux eux-mêmes, quelques régions distancent largement les autres : la Californie et le Michigan aux États-Unis, le Bade-Wurtemberg et la Bavière en Allemagne.
L’auteur s’attache ainsi à montrer quelles sont les performances et le degré de spécialisation des principales régions ainsi que le rôle fort inégal qu’y jouent les entreprises et les instances publiques.
Tout en soulignant l’émergence de nouveaux pôles d’importance internationale (Sophia Antipolis, Hsinchu, Montréal…), il montre combien la puissance des régions est stable, très dépendante d’une volonté politique à long terme, de la synergie qui a pu s’instaurer entre les institutions de recherche et les entreprises ainsi que des facteurs socioculturels. Comparant les performances des 24 premières régions européennes aux 12 premières des États-Unis et aux régions japonaises les plus avancées, l’auteur montre le rôle absolument prédominant de quelques régions et le rôle qu’y jouent quelques villes d’envergure internationale : Paris, Londres, Los Angeles, New York, Tokyo.
H.J.

#Recherche et développement

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Voir les dernières lettres envoyées.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.