Revue

Revue

Le déclin ottoman, l'imprimerie et Internet

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 276, juin 2002

La France serait-elle condamnée à connaître le même déclin que l’Empire ottoman, celle-ci tardant à adopter Internet comme celui-ci, en son temps, s’opposa à la diffusion de l’imprimerie ? Voici, en substance la question que soulève dans ce  » futur d’antan  » notre collègue, André-Yves Portnoff.
Loin de prétendre se livrer à une étude exhaustive des causes du déclin de l’Empire ottoman et de considérer qu’elles sont toutes d’origine culturelle, l’auteur souligne le rôle qu’a pu jouer le refus de l’imprimerie, donc celui de la diffusion des idées, dans le déclin d’un empire, alors même qu’il était bien en avance par rapport à l’Europe chrétienne.
Exemplaire est ce récit qui ne prétend rien d’autre que montrer comment une nation ou une entreprise, au sommet de sa puissance, peut souffrir de ne point être suffisamment vigilante vis-à-vis d’une innovation majeure. Il souligne au demeurant le rôle essentiel de l’éducation, de la communication et, plus généralement, du progrès des connaissances et des idées dans le processus de développement.

#Civilisation #France #Information #Internet #Rétroprospective

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.