Revue

Revue

La France des inégalités. Réalités et perceptions

Analyse de livre

Cet ouvrage présente 21 chapitres denses qui analysent les différentes facettes de la même enquête quantitative – baptisée Dynegal – qui vient compléter une précédente recherche [1]. Les principaux sociologues, politologues, économistes qui, en France, travaillent sur les inégalités s’expriment dans ce très riche ouvrage, qui présente aussi, en annexe, l’ensemble des réponses aux questions posées dans l’enquête.

GALLAND Olivier, « La France des inégalités. Réalités et perceptions », Presses de l’université Paris-Sorbonne, juin 2016, 390 p.

L’objectif était de mieux comprendre les dynamiques de l’opinion publique. Au-delà du statut social et des revenus, quels sont les facteurs qui expliquent la perception des inégalités ? Quel rôle jouent notamment les inégalités culturelles, l’environnement local dans lequel on vit, la composition des ménages, les aléas des itinéraires individuels ? Pourquoi la sensibilité aux inégalités varie-t-elle beaucoup selon l’âge et le sexe ? Comment le système de valeurs des individus – leurs conceptions de la société et de l’économie, leurs attitudes concernant la solidarité – modifie-t-il aussi ces perceptions ? Les Français sont-ils sensibles aux inégalités fiscales et sont-ils prêts à accepter une redistribution plus égalitaire et ...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.