Revue futuribles n° 351

Entreprises, travail - Société, modes de vie

Les Français et le travail : une relation singulière

Les Français entretiennent une relation très particulière à l'égard du travail : d'une part, ils lui accordent une importance nettement plus marquée que la plupart de leurs homologues européens ; d'autre part, et paradoxalement, ils aspirent à ce que le travail occupe moins de place dans leur vie. Telle est l'image qui ressort d'une analyse croisée des résultats des diverses enquêtes françaises et internationales, portant sur les valeurs en général ou le travail en particulier, qu'ont réalisée Lucie Davoine et Dominique Méda, et dont cet article présente les principaux enseignements.
Les auteurs commencent par montrer la singularité du regard des Français sur le sens et la place du travail dans leur vie, présentant au passage les différentes dimensions du travail telles qu'elles ressortent de l'analyse sociologique. Elles étudient ensuite les facteurs susceptibles d'expliquer cette importance accordée au travail, mettant en avant deux hypothèses principales : le chômage, la précarité et le sentiment d'insécurité dans l'emploi ; et les attentes plus marquées en termes d'intérêt du travail et de réalisation professionnelle.
Dans un second temps, Lucie Davoine et Dominique Méda s'attachent à expliquer le paradoxe existant entre l'importance accordée par les Français au travail et leurs aspirations à en réduire la place dans leur vie. Elles avancent à cet égard deux éléments d'explication : la mauvaise qualité des conditions de travail et des relations sociales, source d'insatisfaction, et le souci des individus de consacrer plus de temps à leur vie personnelle (famille notamment) et de mieux concilier vie professionnelle et vie familiale.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner