Revue

Revue

Civilisation 0.0

Analyse de livre

TOURNAY Virginie, « Civilisation 0.0 », éditions Glyphe, août 2019, 280 p.

Livre disponible dans la bibliothèque Futuribles

Dans son premier roman Civilisation 0.0, Virginie Tournay, membre du conseil scientifique de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques, fait parler Li-La, une intelligence artificielle. L’histoire se passe en 2062, dans une société hyperconnectée qui doit faire face à un bug des systèmes informatiques. Cet ouvrage questionne en profondeur les liens entre technologie et société.

En 2062 : le cadre de vie, la santé, l’alimentation seront ultrapersonnalisés grâce à une puce connectée, et les inégalités homme-femme auront été résolues grâce à la possibilité pour toute femme… de devenir un homme !

Au début de l’ouvrage, nous sommes en août 2062, Noah se réveille dans son appartement parisien, il est complètement désorienté car plus aucun de ses capteurs numériques ne fonctionne. En effet, en 2062, chaque individu est équipé de la e-Guthrie, une puce qui relie d’une part son propriétaire à son environnement, c’est-à-dire qu’elle permet de créer des conditions visuelles, sonores qui font que la personne se sente détendue, sans aucune source de stress ; et qui d’autre part collecte des données sur l’état de santé de son hôte afin de le conseiller sur son mode de vie, son alimentation, etc. Chaque individu est libre...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.