Revue

Revue

Prospective, défense et surprise stratégique. Le stratège, l'improbable et l'inattendu

Analyse de rapport

DELCROIX Geoffrey, « Prospective, défense et surprise stratégique. Le stratège, l’improbable et l’inattendu », Futuribles International, TRP, 25, mars 2005, 140 p.

Prospective et défense sont depuis longtemps intimement liées : la première trouve naturellement dans la seconde un terreau fertile à son développement, notamment dans sa capacité à offrir un cadre à la planification militaire dans un environnement forcément complexe et imprévisible. Certaines des approches méthodologiques modernes de la prospective ont d’ailleurs pour origine des réflexions d’ordre militaire (aux États-Unis, par exemple, dès les années 1950, au sein du projet RAND). Au-delà des relations entre prospective et défense, l’auteur nous présente ici les prémices d’une réflexion originale sur la « surprise » stratégique. La notion de surprise appartient au champ des possibles des conflits. La surprise stratégique est celle qui frappe au niveau politico-militaire et qui touche des périodes en dehors à la fois des conflits ouverts et des théâtres d’opérations clairement définis. De fait, elle incarne particulièrement la notion d’incertitude en matière de défense : quels que soient les efforts des planificateurs militaires, la surprise reste une de leurs préoccupations. Il n’est pas surprenant que cette réflexion trouve sa source aux États-Unis. Pearl Harbor (1941) marqua une première étape majeure de son développement : il a ainsi été démontré que les États-Unis souffraient alors d’un cloisonnement trop sévère entre services de renseignement et « opérations », que l’attaque japonaise imminente était connue mais noyée sous un flot d’informations contradictoires et que la surprise était d’abord issue d’un biais cognitif des décideurs pour lesquels cette attaque était proprement absurde. Depuis lors, les États-Unis ont connu quelques « surprises » de taille, consacrant ainsi l’expression de « nouveau Pearl Harbor » (expression justifiée notamment par la permanence des erreurs) dans la littérature stratégique américaine : la crise de Cuba (1962), l’attentat du Liban (1983), l’attaque du USS Cole au Yémen (2000), le point culminant de l’impensable restant bien évidemment les attentats terroristes de septembre 2001, montrant ainsi à quel point les comportements « chaotiques » ne sont pas improbables. La surprise stratégique consacre de fait l’échec du renseignement et son incapacité à « penser l’impensable », à recourir à l’imagination. Puisqu’il paraît impossible d’éviter la surprise, est-il au moins possible de la gérer ? Et comment ? Le lecteur trouvera ici en quoi la démarche prospective peut fournir des réponses adéquates. En effet, il faut admettre que la préparation de l’avenir dans le domaine de la défense doit aujourd’hui plus que jamais penser des non-linéarités, des instabilités, des incertitudes et apprendre à gérer la surprise. D’où le besoin d’une prospective renouvelée : au-delà des efforts pour dégager les tendances lourdes, il s’agit désormais de mieux cerner les champs d’incertitude et de développer des pratiques méthodiques de vigilance, d’évaluer le degré de solidité ou de fragilité des états observés, de distinguer des variations réversibles les changements irréversibles, de penser l’imprévisible – et notamment la « catastrophe » – , de prendre en compte les erreurs des acteurs et des observateurs. Pour l’auteur, l’apport de la prospective peut à cet égard être double : – contribuer à élargir l’angle de vue des décideurs, en leur présentant des réflexions moins stéréotypées ; – apporter des méthodes renouvelées pour « penser l’impensable », par l’étude des signaux faibles, des faits porteurs d’avenir et de scénarios reposant sur des « wild cards », c’est-à-dire développant les conséquences d’événements à très faible probabilité mais très fort impact, que des méthodes classiques de prévision et de planification auront tendance à rejeter.
#Géopolitique #Politique de défense #Prospective (méthode)

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.