Revue

Revue

Les mutations de la consommation en Europe

Depuis le début de la crise économique, les consommateurs européens sont de plus en plus nombreux à réduire leurs dépenses et à s’intéresser à de nouvelles pratiques de consommation. Ces tendances sont confirmées par le baromètre 2013 de l’Observatoire Cetelem de la consommation, issu d’une enquête très riche auprès de 6 500 individus dans 12 pays européens [1].

Près de 9 Européens sur 10 souhaiteraient limiter leurs dépenses « à l’essentiel » dans les années à venir. Seuls quatre postes de dépenses seraient épargnés : l’alimentation, la santé, les télécoms (téléphonie, Internet) et le transport, soit les postes les plus contraints. À l’inverse, dans tous les pays (sauf l’Allemagne et la Roumanie), les projets de voyage, d’achats d’ordinateur, de voiture ou de matériel de bricolage sont en baisse.

Si 60 % considèrent qu’ils n’ont pas les moyens de consommer et de se faire plais...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.