Revue

Revue

Le prêt de main-d’œuvre, une solution d’avenir ?

À l’occasion de la crise sanitaire le gouvernement français a assoupli les règles encadrant le prêt de main-d’œuvre entre entreprises. Pourtant, le recours à cette solution ne semble pas décoller malgré un contexte apparemment favorable.

De quoi s’agit-il ?

Autorisé depuis 2011, le prêt de main-d’œuvre a été encouragé à l’occasion de la pandémie de Covid-19 (communiqué du ministère chargé du travail du 2 avril 2020) et son cadre assoupli, notamment par la loi du 17 juin 2020, ce régime dérogatoire étant prolongé jusqu’au 30 juin 2021. Le dispositif permet à une entreprise dont l’activité est temporairement interrompue ou réduite, de prêter un salarié à une autre entreprise tout en maintenant son contrat de travail et son salaire, dans le cadre d’une convention qui prévoit la facturation à l’entreprise utilisatrice du salaire chargé et des frais professionnels correspondants. Le système dérogatoire autorise même le prêt de main-d’œuvre à but non lucratif (c’est-à-dire en ne facturant qu’une par...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.