Revue

Revue

La Grande Fracture. Les sociétés inégalitaires et ce que nous pouvons faire pour les changer

Analyse de livre

STIGLITZ Joseph E., « La Grande Fracture. Les sociétés inégalitaires et ce que nous pouvons faire pour les changer », Les Liens qui libèrent, septembre 2015, 478 p.

Au moment où malgré leur incapacité évidente à sortir les pays de la zone euro de la « Grande Récession », les politiques de rigueur continuent à faire l’unanimité au sein de la classe dirigeante européenne, le dernier livre de Joseph Stiglitz arrive à point nommé. Le principal résultat des politiques impulsées par Bruxelles ayant été d’appauvrir de nombreux citoyens européens et de creuser les inégalités sans aucunement replacer les économies sur un sentier de croissance durable, l’analyse de Joseph Stiglitz sur ce qu’il nomme « l’économie de l’inégalité » (p. 15) mérite d’être examinée de près.

Le message central du livre est annoncé d’emblée : « le niveau actuel de l’inégalité en Amérique n’est pas inévitable. Il n’est pas le résultat de lois inexorables de l’économie. Il dépend des politiques que nous suivons » (p. 8). Mais, rétorqueront les néolibéraux, une grande inégalité de richesse est positive pour l’économie dans son ensemble car les revenus des plus riches contribuent à la croissance. C’est la thèse dite du « ruissellement ». Malheureusement pour les partisans de cette pseudothéorie, l’observation des fai...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.