Revue

Revue

Justice digitale. Révolution graphique et rupture anthropologique

Analyse de livre

Un magistrat, Antoine Garapon, et un épistémologue, Jean Lassègue, ont uni leurs forces pour explorer les multiples facettes d’une révolution numérique qui affecte tous les secteurs d’activité et s’introduit au cœur même de la machinerie des normes, en prétendant déléguer à l’ordinateur et à l’intelligence artificielle la diffusion de la loi, son interprétation et son élaboration même.

GARAPON Antoine, LASSÈGUE Jean, « Justice digitale. Révolution graphique et rupture anthropologique », Presses universitaires de France, avril 2018, 268 p.

Nous passerons délibérément sur la longue partie de l’ouvrage qui retrace l’évolution de l’écriture occidentale, depuis son apparition en Mésopotamie, il y a 3 500 ans, jusqu’à la double révolution de la grammaire et de l’imprimerie, lors de la Renaissance, pour arriver à la rupture radicale que constitue l’écriture numérique. Retenons que, contrairement aux précédentes, cette écriture n’a plus vocation à être lue et comprise – sinon par une frange étroite d’experts – mais à être transcrite en de multiples couches de langages spécialisés, dont seuls les niveaux supérieurs sont intelligibles au plus grand nombre. La signification n’est plus liée aux signes, mais devient le résultat d’une élaboration.

La réécriture numér...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.