Etude

Quel avenir pour les smart cities?

Les villes hébergent aujourd’hui plus de la moitié de la population mondiale et représentent les plus gros consommateurs de ressources naturelles, notamment d’énergie. Elles concentrent donc l’essentiel des activités humaines et des enjeux qui y sont liés.

Dans ce contexte, le concept de ville intelligente est apparu il y a une dizaine d’années, sous l’influence conjointe d’une contrainte et d’une opportunité.

La contrainte tient à la nécessité pour les villes d’optimiser l’utilisation de leurs ressources (énergie, eau…) afin de réduire les coûts associés à leur consommation et d’inventer des modèles de fonctionnement plus « durables ». Il s’agit aussi d’optimiser les flux de la ville (transport, information…) afin de faciliter les activités des parties prenantes.

Pour faire face à cette contrainte, une opportunité technologique voit le jour. D’une part, les acteurs, les infrastructures et les objets de la ville sont de plus en plus connectés au sein de réseaux numériques. D’autre part, les progrès technologiques facilitent la collecte et l’analyse des masses de données qu’ils génèrent, les big data [1]. Il devient ainsi possible de mieux comprendre le fonctionnement des flux et des acteurs urbains, et donc de les améliorer en réduisant la consommation de ressources, en fluidifiant la circulation des matières et des hommes...

La promesse de la smart city est donc de permettre une optimisation des flux et réseaux urbains, quitte pour cela à repenser complètement leur organisation et leur fonctionnement. Pour cela, des réseaux de collecte et d’analyse des informations sont créés, permettant d’imaginer de nouveaux services et de nouvelles organisations, qui peuvent être centralisés ou co-construits avec les acteurs. Avec, in fine, l’idée de rendre la ville plus attractive et plus agréable pour ses habitants, ses acteurs économiques et ses visiteurs.

Futuribles International propose d’engager une réflexion prospective sur les smart cities. L’objectif est de mettre en lumière le potentiel des villes intelligentes dans le monde, mais aussi de se pencher sur leurs limites et sur les incertitudes (aussi bien technologiques qu’organisationnelles) qui émergent.

Pour cela, un dispositif original est engagé, qui combine analyse bibliographique, entretiens et réunions de travail avec des parties prenantes, des experts du sujet et des membres de Futuribles International. Une page du site de Futuribles hébergera les travaux réalisés : documents de travail, bibliographies, comptes rendus de réunions, notes de veille, etc.

La réflexion donnera lieu à une note d’analyse prospective d’une vingtaine de pages dans le cadre du dispositif de Vigie destiné aux membres associés et partenaires de Futuribles International. Une table ronde de restitution avec des experts sera aussi organisée.