Revue

Revue

Boycott massif en Chine : quand la géopolitique s’empare de l’économie

Depuis plusieurs semaines, le groupe suédois H&M, l’américain Nike et l’allemand Adidas, tous grandes marques du prêt-à-porter, subissent les foudres de l’empire du Milieu. Ces géants du textile se voient, en effet, progressivement privés de leur accès au marché chinois depuis le 22 mars 2021. Applications de vente désinstallées automatiquement sur les smartphones de leurs clients, déréférencement sur les moteurs de recherche locaux, retrait des produits des plus grosses plates-formes d’e-commerce (Alibaba, Taobao), accusations et appels au boycott explicites contre H&M ou Nike sur les réseaux sociaux et le média d’État CCTV, ou encore rupture de contrat avec leurs égéries chinoises… Tous les moyens semblent bons pour saper les fondations de ces entreprises américaines et européennes en Chine. Malgré l’ampleur de ce mouvement de rejet, le parti communiste chinois (PCC) déclare n’avoir aucun lien avec cette situation. Quoi qu’il en soit, les effets ne se sont pas fait attendre : depuis le début de ce boycott, le titre d’H&M s’est r...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.