Revue

Revue

Sécurité alimentaire et climat au XXIe siècle. Eaux bleues, eaux vertes et sols

en

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 413, juil.-août 2016

Alors que se sont multipliées, ces dernières années, les mises en garde et alertes concernant l’exploitation des ressources naturelles d’une planète qui ne peut les renouveler aussi vite que l’homme les consomme, l’accent a souvent été mis, en ce domaine, sur les ressources minières et l’on a sans doute moins évoqué les ressources indispensables à la vie que sont l’eau et les sols. Or, dans le contexte des réflexions sur le changement climatique et sur la sécurité alimentaire, la question de la gestion des ressources hydriques et des sols doit être reconsidérée et, comme le montre ici Guillaume Benoit, remise au centre d’une analyse réellement systémique.

Après avoir rappelé les éléments essentiels du cycle de l’eau et les déséquilibres existant à l’échelle mondiale dans la localisation des ressources et la répartition des besoins en eau, Guillaume Benoit alerte sur l’intensification à venir des problèmes liés à l’eau en lien avec la croissance de la demande alimentaire, les impacts du changement climatique, non seulement dans les régions les plus vulnérables (Afrique, Asie, Proche-Orient…), mais aussi en Europe. Ceci confère une dimension stratégique majeure à la question des relations eau / sols / agriculture, et à la transition agroécologique. La négociation climatique tenue à Paris fin 2015 est venue confirmer cela en insistant sur la nécessité de ne plus se focaliser uniquement sur l’atténuation des facteurs du réchauffement, mais de mettre en place des actions d’adaptation visant à réduire la vulnérabilité aux changements climatiques. Deux tendances sont aussi révélatrices, selon Guillaume Benoit, des évolutions en cours pour faire face aux défis évoqués : d’une part le retour de l’agronomie et la prise de conscience croissante de l’importance de l’eau verte (celle qui permet l’agriculture pluviale) et des sols, de la conservation et de la collecte de l’eau ; d’autre part le stockage de l’eau et l’extension de l’irrigation. Ces évolutions doivent selon lui permettre la mise en place d’une nouvelle « culture de l’eau et des sols », une agroécologie agissant sur plusieurs leviers sans opposer les différentes solutions envisageables.

#Agriculture #Climat #Ressources en eau

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.