Revue

Revue

Politique fiscale et patrimoine culturel

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 50, déc. 1981

Nous avons fréquemment abordé dans la revue les difficultés qui surgissent lorsqu’on cherche à évaluer un patrimoine qui, par delà sa valeur monétaire, généralement estimée au prix de l’échange, présente une utilité sociale, culturelle ou écologique.

La création en France d’un impôt sur la fortune offre à nouveau l’occasion de souligner quelques problèmes relatifs à l’estimation monétaire des biens (forêts, jardons, monuments historiques et oeuvres d’art,…) qui constituent le patrimoine d’un pays et dont l’utilité collective est difficilement estimable.

Nous avons demandé ici à Monsieur Claeys Bouaert de dresser un panorama des dispositions fiscales adoptées par les pays européens, en espérant pouvoir tirer d’une telle comparaison d’utiles renseignements quant à la manière de combiner l’impôt sur la fortune et la sauvegarde des biens d’utilité collective.

#Communauté européenne #Patrimoine culturel #Politique fiscale

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.