Revue

Revue

Perspectives énergétiques mondiales

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 42, mars 1981

De juin 1973 à fin 1978, le Programme  » Énergie  » de l’Institut International d’Analyse des Systèmes Appliqués a été le principal programme de cet Institut Est-Ouest orienté vers la problématique – et la méthodologie – des grandes perspectives mondiales à long terme. Sous la direction du Professeur W. Hafële (RFA), ce programme a mobilisé – le mot n’est pas trop fort – plus de 140 chercheurs de 19 pays (dont principalement les chercheurs des 17 pays membres), et coopéré avec de nombreuses institutions. Fin 1978, après cinq ans d’efforts, une première version du rapport a été préparée, et mise en circulation pour revue, critiques et/ou commentaires, parmi la communauté  » énergétique « , scientifique et économico-politique internationale. Sensiblement remaniée, enrichie encore par ce travail d’amicales suggestions, la version définitive sort ces jours-ci.

Réduire à un petit nombre de pages un volume de plus de 800 pages – lui-même étant un  » condensé  » de plus de cinq ans de denses travaux – n’est naturellement pas possible. On se contentera donc ici, ayant pu  » vivre  » ces travaux de l’intérieur, d’en résumer l’esprit, la méthode, et sinon les résultats, du moins quelques unes des conclusions parmi les plus importantes.

#Politique énergétique #Prospective (étude de cas)

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.