Revue

Revue

L’Emprise des marchés. Comprendre leur fonctionnement pour pouvoir les changer

Analyse de livre

Michel Callon, du Centre de sociologie de l’innovation, porte depuis longtemps son regard de sociologue des sciences et des techniques sur le domaine économique. Il y a 20 ans, il introduisit la notion de performativité pour désigner la manière dont la théorie économique équipe et façonne une réalité qu’elle prétend observer, notion qui a grandement influencé les recherches. Aujourd’hui, dans L’Emprise des marchés, il synthétise et ordonne 30 ans d’investigations collectives sur les processus marchands dans le but de remplacer l’approche économique des marchés. Dans cette approche, les marchés sont des mécanismes ou des lieux où se rencontrent une offre et une demande, qui préexistent au marché. L’auteur nomme cette conception standard les marchés-interfaces parce que les marchés ne sont que le point de contact entre des biens avec des caractéristiques connues et des agents cognitivement capables de les évaluer.

CALLON Michel, « L’Emprise des marchés. Comprendre leur fonctionnement pour pouvoir les changer », La Découverte, Sciences humaines, octobre 2017, 504 p.

Pour briser les évidences des marchés-interfaces, Michel Callon ne s’intéresse pas tant au marché, c’est-à-dire à un ensemble de transaction...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.