Revue

Revue

La Société de l’amélioration. La perfectibilité humaine des Lumières au transhumanisme

Analyse de livre

Nicolas Le Dévédec retrace ici l’histoire de l’aspiration humaine à l’amélioration de l’être humain dans les sociétés occidentales. C’est une ambition qui traverse les siècles et qui a connu des évolutions importantes avec les époques, à l’image de la connaissance et de la vision que l’homme développait de lui-même et de ses rapports à la nature et à la société.

LE DÉVÉDEC Nicolas, « La Société de l’amélioration. La perfectibilité humaine des Lumières au transhumanisme », Liber, mars 2015, 268 p.

La rétrospective s’ouvre sur les origines, depuis le monde antique perçu comme un univers clos relevant d’une réalité naturelle, immuable et éternelle. Pourtant, dès cette époque, les philosophes distinguaient la nature d’une part et le « monde des hommes » d’autre part, avec ses lois et ses conventions, et le mythe de Prométhée symbolisait l’accès des hommes à la technique et à toutes ses promesses. Quant au monde médiéval, c’est la cité de Dieu où nature et cosmos font place à la raison divine, et dans laquelle l’amélioration ne peut venir qu...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.