Revue

Revue

La prospective, la science-fiction et les lendemains de l’eau

Compte-rendu d’événement

Imaginer les lendemains de l’eau pour la capitale en associant prospective et science-fiction, voilà l’ambition que s’était fixée l’opérateur public Eau de Paris lors de son nouvel Atelier des métamorphoses, exercice organisé le 25 juin 2019 au sein de ses locaux. Pour le mener à bien ont été rassemblés, dans un panel de haut vol, l’expertise professionnelle de Cécile Wendling, directrice de la prospective du groupe Axa et conseillère scientifique de Futuribles International, l’approche universitaire de Corinne Gendron, sociologue franco-québécoise, et les points de vue de l’auteur de science-fiction Jean-Marc Ligny et de Camille Brunel, écrivain et journaliste pour Usbek & Rica. Investis à leur manière dans l’exploration des futurs, tous les quatre ont échangé entre eux et avec la salle, sous la houlette de Benjamin Gestin, directeur général d’Eau de Paris.

COLLECTIF, « La prospective, la science-fiction et les lendemains de l’eau », Eau de Paris, Ateliers des métamorphoses, 25 juin 2019.

Voir cette publication

Introduite par Célia Blauel, maire adjointe de Paris chargée des questions environnementales, cette discussion ric...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.