Revue

Revue

La fin des modèles

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 247, nov. 1999

Il y a des formules dont le succès est tel qu ‘on en oublie leur auteur. Mais je crois qu ‘il revient au célèbre sociologue américain Daniel Bell d’avoir affirmé que la crise que nous traversions résultait de la transition difficile d’« une ère qui n’en finirait pas de mourir à une autre qui n ‘en finirait pas de naître ». On pense aussitôt à l’ère industrielle dont l’apogée fut sans doute atteint en Europe au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, durant la période dite des Trente Glorieuses, et à celle que l’on désigne aujourd’hui volontiers par les termes de société d’information et de communication.

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.