Revue futuribles n° 214

Économie, emploi - Société, modes de vie

Le lien plus que le bien. Rebondissement ou mutation du système de consommation

Par

Le ralentissement de la consommation des ménages - voire la déconsommation - ne résulte pas seulement de la conjoncture économique, affirme Bernard Cova. Il pourrait s'expliquer plus fondamentalement par un juste retour de balancier, un courant de rébellion contre la société de consommation et l'accumulation d'objets isolant l'individu, l'émergence d'une demande de lien social plus que de bien.
Faut-il en déduire que la dynamique de consommation est définitivement brisée ? Tel n'est pas l'avis de l'auteur qui montre, en revanche, comment est contourné et détourné le système de consommation, initialement conçu pour répondre à la montée de l'individualisme, afin de retisser des relations sociales (re)créer des espaces de solidarité, (re)fonder de nouvelles communautés d'échanges.
L'analyse de Bernard Cova s'inscrit dans le prolongement des travaux de Robert Rochefort montrant que "consommer, dans un pays riche, c'est à la fois satisfaire un besoin et s'accorder un plaisir" (ROCHEFORT Robert. La société des consommateurs. Paris : Éditions Odile Jacob, 1995 et in Futuribles, n°208, avril 1996, pp.84-86). Loin d'entraîner une condamnation sans appel de la société de consommation, la recherche de lien constituerait un nouvel élément moteur (mais aussi un facteur discriminant) vis-à-vis des biens assortis d'une dimension relationnelle forte.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner