Revue

Revue

Entreprises et cybersécurité à l’horizon 2020. Une synthèse de l’étude de Futuribles International

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 406, mai-juin. 2015

Cyberattaques, vols ou usurpation d’identité, hacking… : l’actualité récente est riche d’exemples témoignant des nouvelles vulnérabilités des individus et des organisations en lien avec leurs activités en ligne et les outils technologiques qu’ils utilisent. Face à des risques « cyber » qui évoluent rapidement, les entreprises et les administrations publiques doivent être à même de réagir dans des délais très brefs à des menaces qu’elles n’ont pas forcément anticipées et auxquelles elles sont souvent mal préparées.

Considérant qu’une réflexion à moyen terme sur les questions de cybersécurité peut être porteuse d’enseignements utiles à la mise en place de stratégies de réduction des risques de ce type, et qu’une réflexion de cette nature doit nécessairement s’appuyer sur une certaine mutualisation de la réflexion des acteurs concernés, Futuribles International a lancé, en 2013-2014, une étude intitulée « Entreprises et cybersécurité à l’horizon 2020 ». Nicolas Mazzucchi, qui a codirigé cette étude, présente ici les grandes lignes de l’exercice, ainsi que les principales recommandations qui en ressortent, pour les entreprises et les pouvoirs publics, en termes de stratégie de cybersécurité.

#Cybersécurité #Entreprises #Prévision (étude de cas) #Prospective

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.