Revue

Revue

La Chine face aux mouvements protestataires

Les sources officielles relatives aux dépenses budgétaires de 2012 indiquent que la Chine a dépensé l’équivalent de 111,4 milliards de dollars US pour la sécurité intérieure (en augmentation de 11,5 % par rapport à l’année précédente), soit une somme supérieure à celle qui était allouée à la défense nationale (106,4 milliards de dollars US, en augmentation de 11,2 % par rapport à l’année précédente). La Chine s’enrichit mais connaît une agitation sociale croissante qui se traduit par une multiplication de pétitions, manifestations, grèves, émeutes et soulèvements plus ou moins violents contre les autorités. Rédigée par deux universitaires spécialistes de la Chine, Christian Göbel et Lynette H. Ong, une étude réalisée dans le cadre du Réseau de recherche et de conseil sino-européen (The Europe China Research and Advice Network, ECRAN [1]) apporte un éclairage sur ce phénomène que la censure des autorités de Pékin rend difficile à documenter autrement que de manière fragmentaire [2].

Une agitation sociale qui s’intensifie
mais qui reste difficile à évaluer
Dans les années 1980, il était rarement question en Chine de manifestations ou d’émeutes. En 1989, les manifestations étudiantes de la place Tiananmen ont marqué un tournant. En 1993, 8 700 « incidents de masse » étaient officiellement recensés. En 2005, ce nombre, avait été multiplié par 10. Pour l’année 2010, les estimations allaient de 180 000 à 230 000. Les auteurs du rapport soulignent la difficulté d’obtenir des données susceptibles de rendre compte de l’évolution, de l’ampleur et de la distribution géographique des mouvements de protestation. Les données fournies par le ministère de la Sécurité publique, partielles et partiales, s’arrêtent en 2005. Les termes utilisés dans la terminologie officielle, non déf...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.