Revue

Revue

Bibliographie n° 9

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 9, jan.-fev. 1977

L’élaboration d’un indicateur numérique du bien-être national répond à un désir exprimé par le public et les travaux de William Nordhaus et James Tobin sur la mesure du bien-être économique (Measure of Economic Welfare, MEW) ainsi que les travaux japonais sur le bien-être national (Net National Welfare, NNW) n’ont d’autre but avoué que de répondre à ce besoin. Toutefois, nombreux sont ceux qui font preuve de scepticisme certain à l’égard de tentatives de ce genre, invoquant, pour cela, les difficultés de mesure du bonheur, par nature subjectif. De plus, le bien-être économique, ersatz matériel de bonheur, ne peut être mesuré car sa mesure pose le préalable de la définition démocratique d’une préférence nationale à partir des préférences individuelles (si tant est que l’individu puisse définir ses propres préférences dans l’éventail des biens et services qui lui sont proposés).

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.