Revue

Revue

Actualités prospectives n° 161

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 161, jan. 1992

Les autorités mexicaines se félicitent de la progression des négociations trilatérales (Etats-Unis, Canada, Mexique) sur l’accord nord-américain de libreéchange, engagées en juin dernier. Une telle attitude était inconcevable il y a quelques années. Le Mexique pariait alors sur un développement « auto-centré », reposant sur la production subventionnée de substituts nationaux aux produits importés. Le modèle était trop fragile, car il dépendait des revenus pétroliers qui se sont effondrés. D’où le virage à 180° accompli par le président de la Madrid (1985), puis par son successeur Salinas (1988) qui ont engagé une politique d’économie intégrée fondée sur l’ouverture au commerce international. Avec, en 1986, la suppression des quotas et de la quasi-totalité des barrières douanières, première étape préalable à des négociations avec l’Amérique du Nord.

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.