Revue

Revue

World Energy Outlook 2008

Analyse de rapport

« World Energy Outlook 2008 », AIE (Agence internationale de l’énergie) / OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), 2008, 1 p.

La publication du rapport annuel de l’AIE, le World Energy Outlook (WEO), est intervenue à la fin d’une année au cours de laquelle le cours du baril de pétrole a été fortement chahuté, aussi les perspectives d’évolution de la consommation mondiale d’énergie sont-elles particulièrement intéressantes. L’AIE propose un scénario de référence avec, pour la période 2006-2030, une croissance de 45 % de la demande mondiale d’énergie équivalent à 17 Gtep (gigatonnes équivalent pétrole), soit une légère baisse par rapport aux prévisions de 2007 ; et avec un mix énergétique composé à 80 % de combustibles fossiles. La demande de pétrole serait en forte progression (passant de 85 millions de barils par jour à 106 millions en 2030, en baisse de 10 millions de barils par rapport aux prévisions 2007), mais sa part baisserait de 34 % à 30 % dans la consommation ; la part du gaz resterait fixe tandis que celle du charbon monterait de 26 % à 29 %, du fait de la forte croissance de la production d’électricité (son triplement en Chine). Dans ce panorama énergétique, on observe une progression s...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.