Revue

Revue

Vers une intelligence artificielle forte ?

En 1997, la victoire de l’ordinateur Deep Blue sur le joueur d’échecs Gary Kasparov avait déjà été interprétée comme une défaite de l’humanité face aux machines ; celle du programme Watson au jeu Jeopardy en 2011 était venue enfoncer le clou. L’affrontement récent entre le programme informatique AlphaGo de DeepMind, intelligence artificielle de Google, et le champion sud-coréen et numéro trois mondial du jeu de go, Lee Sedol, a logiquement été décrit comme une étape supplémentaire du même drame menant inexorablement à l’avènement d’une intelligence artificielle (IA) forte susceptible d’égaler l’être humain et de le dépasser dans toutes ses activités. Dernier jeu classique à résister à la machine, le go implique la maîtrise de paramètres nombreux et une puissance de calcul bien supérieure au jeu d’échecs : le nombre de combinaisons à explorer s’élève à 10170, contre 10120 aux échecs [1].

Plus encore que sa puissance, le mode d’apprentissage d’AlphaGo a retenu l’attention des commentateurs : ni force brute ni même apprentissage statistique, mais une utilisation du deep learning permettant à la machine de s’entraîner elle-même [2]. Sans contester ici l’indéniable succès technique que représente cette performance, on peut toutefois rappeler que le jeu de go constitue, malgré sa complexité, un environnement totalement contrôlé, donc adapté à l’automatisation, comme l’était d’ailleurs, d’une autre manière, le jeu Jeopardy favorisant le recours aux bases de données. D’une certaine façon, on pourrait presque s’étonner du temps qu’auront demandé de telles percées en se souvenant que les chercheurs Herbert Simon et Allen Newell prévoyaient, en 1958, un ordinateur champion du monde d’échecs dès le début des années 1970 [3]. Les nombreux obstacles techniques surmontés peu à peu pour la modélisation de seules tâches formelles ont montré, depuis, combi...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.