Revue

Revue

Si vieillesses m'étaient comptées

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 88, mai 1985

Les pays industrialisés se caractérisent par une baisse, plus ou moins ancienne mais sensible, de leur taux de fécondité et par un accroissement de l’espérance de vie de leur population. D’où un phénomène de vieillissement naturel, fortement amplifié par l’abaissement de l’âge de la retraite qui marque le début d’une période désormais très longue et artificielle désignée comme la vieillesse. Mais entre 60 et 80 ans les individus changent : les jeunes vieux ne connaissent pas les mêmes problèmes que leurs aînés, qui sont de plus en plus nombreux et dont la charge constitue pour demain un problème majeur.

Allant à l’encontre de quelques idées simplistes et régnantes, Alain Parant souligne ici la diversité des exclus du 3e et 4e âge et met en lumière quelques-unes des conséquences du vieillissement de nos populations et plus particulièrement de leurs membres les plus anciens.

#France #Pays développés #Vieillissement de la population

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.