Revue

Revue

Réchauffement climatique : trop tard pour éviter le pire ?

Alors que la communauté internationale se réunit à Doha, au Qatar, pour lancer la deuxième phase du protocole de Kyoto, trois rapports du PNUE (Programme des Nations unies pour l’environnement), de la Banque mondiale et de l’OMM (Organisation météorologique mondiale) confirment la dégradation rapide de la situation climatique mondiale.

Selon le PNUE, les émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) ont augmenté de 20 % depuis 2000 [1]. Elles sont désormais supérieures de 14 % au niveau qu’elles devraient atteindre en 2020 pour limiter le réchauffement climatique à 2 °C d’ici 2100.

Une évolution confirmée par l’OMM, qui constate qu’entre 1990 et 2011, le forçage radiatif de l’atmosphère par les gaz à effet de serre (responsable du réchauffement climatique) a augmenté de 30 %, dont 85 % à cause du CO2 [2]. En 2011, la concentration atmosphérique mondiale ...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.