Revue

Revue

Quelques réflexions sur la question de l’appropriation des technologies

Analyse de rapport

ACADÉMIE DES TECHNOLOGIES, « Quelques réflexions sur la question de l’appropriation des technologies », Académie des technologies / EDP Sciences, décembre 2015, 110 p.

Voir cette publication

La devise de l’Académie des technologies est « Pour un progrès raisonné choisi, partagé ». C’est cette devise que citent deux rapports récents issus de cette institution.

Le premier s’intitule Quelques réflexions sur la question de l’appropriation des technologies. Les principaux messages contenus dans ce rapport sont les suivants.

Il existe deux dynamiques de l’innovation technologique. La première met en scène des pionniers comme Thomas Edison ou Steve Jobs, qui changent le monde grâce à une invention géniale. La seconde approche met en avant le rôle de la société. Si une technologie se répand, c’est parce qu’elle correspond à un besoin. Ces deux dynamiques coexistent et interagissent, ce qui peut avoir des effets multiples, du succès immédiat (éclairage) à la remise en cause d’acquis (vaccin).

La viabilité d’une technologie est liée à certaines de ces caractéristiques qui vont largement au-delà de la simple dimension technique. Tout d’abord, s’approprier une technologie demande une adapt...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.