Revue

Revue

Modes de vie et usages du temps en France. Quand l'allongement de la vie bouleverse les territoires

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 319, mai 2006

Spécialiste des usages du temps et de leurs évolutions, Jean Viard sort, ce printemps, un nouvel ouvrage consacré aux impacts de l’augmentation du temps libre sur la mobilité des individus, notamment dans un pays comme la France (Éloge de la mobilité. Essai sur le capital temps libre et la valeur travail. La Tour d’Aigues : éd. de l’Aube, mai 2006). Il fait ici partager aux lecteurs de Futuribles la primeur de son propos.
En particulier, il montre combien le travail a vu sa part diminuer dans le temps de vie des individus, sous l’effet des changements législatifs, et combien le ou plutôt les temps libres, par incidence, se sont accrus, ce d’autant plus que l’espérance de vie des Français augmentait elle aussi. Jean Viard insiste ici sur le fait que cette augmentation des temps libres se traduit par de nouveaux usages ayant des conséquences majeures sur la mobilité des individus, les relations qu’ils développent entre eux mais aussi à l’égard des territoires français. Tout cela participe, comme il le montre ici, à une forme de révolution culturelle (une  » société de mobilité et de temps libre  » où le travail prend une dimension différente) et appelle sans doute, par suite, à la définition d’un contrat social qui en tienne compte.

#Facteur temps #Loisirs #Modes de vie #Transport

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.