Revue

Revue

L’individualisation des sociétés européennes

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 395, juil.-août 2013

Plusieurs articles de ce dossier spécial consacré aux valeurs des Européens ont mis en avant un facteur important influençant leur évolution : l’individualisation, au sens d’une recherche d’autonomie et de valorisation des choix individuels, à distinguer de l’individualisme qui, lui, désigne plutôt un repli sur soi, comme le rappelle ici Pierre Bréchon. Comment a donc évolué l’individualisation des sociétés européennes ces dernières décennies et que cela signifie-t-il en termes d’évolution plus générale des valeurs en Europe ?

Après un rappel des indicateurs de l’enquête Valeurs qui permettent de prendre la mesure de ce processus d’individualisation, Pierre Bréchon souligne les différences géographiques en la matière, les pays d’Europe du Nord ainsi que la France présentant une très forte individualisation, quand ceux d’Europe de l’Est et du Sud affichent une individualisation inférieure à la moyenne, parmi lesquels certains se détachent par un niveau particulièrement bas (Pologne, Roumanie, Turquie…). Il montre le rôle majeur de la dimension religieuse dans cette géographie de l’individualisation, les pays de culture protestante étant les plus individualisés et ceux de culture orthodoxe ou musulmane affichant le plus faible degré d’individualisation.

Enfin, Pierre Bréchon analyse les autres variables sociodémographiques (âge, revenu, niveau d’études…) en lien avec l’individualisation, et souligne la corrélation forte entre individualisation et sociabilité : les sociétés les plus individualisées sont aussi les plus confiantes et tolérantes dans la plupart des domaines, les plus altruistes et les plus actives politiquement. De fait, le progrès constaté de l’individualisation des sociétés européennes n’est pas du tout synonyme d’un repli sur soi mais va, au contraire, de pair avec un plus grand respect des autres et le développement d’une « sociabilité partagée ».

À la suite de cet article, Pierre Bréchon, qui a coordonné ce dossier spécial sur les valeurs des Européens, décline les grands enseignements à en tirer – en particulier le renforcement des valeurs d’individualisation, parallèlement à la pérennité des liens sociaux et à une demande croissante de régulation collective -, souligne la persistance des différences entre zones géographiques et culturelles, et propose quelques perspectives d’avenir possibles.

#Changement social #Europe #Participation sociale #Système de valeurs

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.