Revue

Revue

L’adaptation du logement : une solution à la dépendance des personnes âgées

Selon le scénario tendanciel de l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques), il pourrait y avoir 1,2 million de personnes âgées dépendantes en France en 2050, soit 400 000 personnes de plus qu’aujourd’hui [1], le coût de cette dépendance pourrait alors s’élever à 2,3 % du PIB (produit intérieur brut), contre 1,7 % actuellement [2].

Parallèlement, la préférence des personnes âgées (actuelles et à venir) pour le maintien à domicile ne change pas : actuellement, 85 % des plus de 90 ans vivent toujours chez eux [3] et 9 Français sur 10 déclarent préférer adapter leur domicile plutôt que d’intégrer une institution spécialisée en cas de dégradation de leur santé liée à l’âge [4].

Toutefois, le coût du maintien à domicile (sans adaptation) est proportionnel au niveau de dépendance : les chutes et autres accidents du quotidien se multiplient, les frais d’hospitalisation se cumulent et surtout les risques de décès sont élevés.

L’adaptation du domicile comme moyen de reculer l’âge de la dépendance et de limiter les risques liés à la dépendance fait l’objet de plus en plus de réflexions : à terme, cette mesure pourrait être généralisée, le but étant de trouver des solutions permettant aux personnes âgées de rester le plus longtemps possible chez elles.

Cette note rappelle dans un premier temps les principaux enjeux de la dépendance, elle évoque ensuite les défis liés au logement dans le traitement de la dépendance, enfin, elle dresse un panorama, non exhaustif, des implications du « bien vieillir à domicile ».

——————–
Si vous êtes membre partenaire de Futuribles, vous pouvez télécharger cette analyse en haut de votre écran (après vous être connecté).


[1] Duée Michel, Rebillard Cyril, « La dépendance des personnes âgées : une projection en 2040 », in INSEE, Données sociales. La société française 2006, Paris : INSEE, 2006. URL : http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/DONSOC06zp.PDF

[2] OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), Help Wanted ? Providing and Paying for Long-Term Care, Paris : OCDE, 2011. URL : http://www.oecd.org/dataoecd/30/24/47836116.pdf

[3] Boulmier Muriel, Bien vieillir à domicile : enjeux d’habitat, enjeux de territoires, Rapport remis à Benoist Apparu, secrétaire d’État au Logement et à l’Urbanisme, Paris : la documentation Française, 2010. URL : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/114000077/0000.pdf

[4] OpinionWay, Bien vieillir à domicile, Rapport pour l’Observatoire de l’intérêt général de LJ Corporate, Paris : OpinionWay, 2012. URL : http://www.ljcom.net/newsletter/sondage_bien_vieillir.pdf

#Logement #Vieillissement de la population

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.