Revue

Revue

La nature urbaine, une utopie paradoxale

en

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 414, sept.-oct. 2016

Alors que la problématique du développement durable s’est installée à tous les niveaux institutionnels dans la plupart des pays, la question de la place de la nature dans la ville constitue un élément essentiel pour ceux qui pensent et conçoivent les politiques urbaines. Pour autant, comme le soulignent ici Jean-Pierre Lévy et Isabelle Hajek, l’alliance des deux termes « nature » et « urbaine » peut paraître pour le moins paradoxale et l’est d’ailleurs assez souvent. La nature en ville relève-telle donc de la pure utopie dans le sens où la ville serait par définition « contre nature » ? Y a-t-il, précisément en raison du contexte aujourd’hui prévalent de recherche d’un développement durable, des perspectives d’avenir à la nature urbaine ? C’est ce qu’analysent les auteurs de cet article qui, après un rappel historique des visions sur les relations ville / nature, soulignent les attentes liées au développement durable et le regain des réflexions visant à réintroduire la nature en ville et dépasser les paradoxes. Souvent idéalisée et encore mal définie, la nature urbaine demeure un concept en mouvement qui, à sa façon, nourrit aussi les recompositions urbaines.

#Écologie #Utopie #Villes

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.