Revue

Revue

La France va se doter d'un laboratoire d'innovation publique

Le 10 avril dernier, le Secrétariat général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP) a réuni 80 spécialistes de l’innovation pour réfléchir au futur Laboratoire d’innovation publique de l’État.

Le futur laboratoire, qui verra a priori le jour avant fin 2013, aura pour vocation d’évaluer les politiques publiques et à faire des propositions de réforme avec pour seul et unique but de simplifier la vie des usagers. À sa création, l’équipe de ce nouveau laboratoire, dont le nom n’est pas encore connu, serait restreinte (de l’ordre de cinq personnes) avec des profils variés : sociologues, ethnologues, designers, etc. [1]

Cette initiative, inédite en France, s’inspire d’expériences étrangères (Royaume-Uni, Canada, Australie) dont la plus aboutie est celle du MindLab au Danemark [2].

Créé en 2002, le MindLab est financé par les ministères de l’Économie, de l’Emploi et de l’Éducation : il est chargé de faire des propositions d’amélioration sur les sujets sur lesquels il est saisi (santé, éducation, fiscalité…). Par exemple, le MindLab a travaillé sur la fraude fiscale et a permis de la diviser par trois depuis 2005 en se focalisant sur le civisme fiscal et l’aide au déclarant plutôt que de tenter de démasquer les fraudeurs. Les accidents du travail ont également constitué un chantier pour le laboratoire...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.