Revue

Revue

La délinquance des jeunes : un phénomène méconnu

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 274, avril 2002

Le thème de la sécurité est un des grands thèmes de la campagne présidentielle française, thème qui suscite des débats tout aussi passionnés dans les autres grandes démocraties. Quelles en sont les raisons ?
En France, nous dit Sebastian Roché, on a trop souvent tendance à accuser la population d’être irrationnelle et d’entretenir un sentiment d’insécurité en décalage avec la réalité, et ceci même si le nombre des agressions a sérieusement augmenté depuis une vingtaine d’années. Dénoncer ce sentiment revient souvent à masquer la réalité.
Après avoir donné quelques comparaisons internationales en matière de délinquance, montrant la position médiane de la France dans le tableau européen, il regrette l’insuffisance des données sur la délinquance et souligne la pertinence des travaux menés par l’équipe universitaire de Grenoble, qui a réalisé la première grande enquête représentative sur la délinquance autodéclarée, enquête présentée dans ce numéro de Futuribles. Il insiste sur l’importance de faire parler les auteurs des incivilités, de mieux connaître les phénomènes, pour pourvoir ensuite ajuster en conséquence les politiques publiques de sécurité à leurs objectifs. Être mieux informé pour une meilleure prévention et répression.

#Jeunesse #Problèmes sociaux

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.