Revue

Revue

La consommation collaborative, juste une histoire d’argent ?

Depuis le début de la crise économique, les évolutions des comportements des consommateurs font l’objet d’une attention croissante. En particulier, l’essor de la consommation collaborative fait couler beaucoup d’encre. Ce concept désigne le fait « de prêter, louer, donner, échanger des objets via les technologies et les communautés de pairs [1] ».

Le succès de la consommation collaborative s’expliquerait par trois nouvelles préoccupations des consommateurs : la volonté de dépenser moins ou mieux, la protection de l’environnement et la recherche de lien social. Cependant, une enquête réalisée par Ipsos Public Affairs pour le compte de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) révèle que les motivations de la consommation collaborative sont beaucoup plus économiques qu’environnementales ou sociales [2]. Six pratiques ont été étudiées : l’adhésion aux AMAP (associations pour le maintien d’une agriculture paysanne), le covoitu...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.