Revue

Revue

INRA2020 : Alimentation, agriculture, environnement. Une prospective pour la recherche.

Engagé à l’automne 2001, INRA 2020 est un exercice de prospective destiné à identifier les futurs possibles de l’Institut à l’horizon 2020. Conduite sous mon autorité, cette démarche s’est appuyée sur trois volets complémentaires : des débats organisés avec le personnel de l’Institut et nos principaux partenaires (scientifiques, industriels, agricoles, associatifs, « territoriaux »…), des scénarios d’évolution possible de l’INRA et de son contexte réalisés par un groupe de travail composé d’agents de l’INRA et d’experts extérieurs à l’organisme, une réflexion à caractère stratégique destinée à tirer les enseignements de cet exercice et proposer une ambition de long terme pour l’Institut. Le présent document rend compte de l’ensemble de cette démarche en présentant les principales conclusions de chacun de ces volets. On y trouve ainsi : – une introduction présentant les raisons qui m’ont poussé à engager cette démarche ainsi que la méthode adoptée (INRA 2020 : pourquoi et comment) – une synthèse, réalisée par Jean-Claude Flamant, des débats organisés dans le cadre d’INRA 2020 (1ère partie, Au risque du débat : Paroles d’acteurs) – les scénarios d’évolution, à l’horizon 2020, de l’INRA et de son contexte ainsi que les principales conclusions que le groupe de travail dégage de cet exercice (2ème partie, Des scénarios pour l’INRA à l’horizon 2020) – les enseignements que je tire de cette démarche ainsi que les convictions et l’ambition qui m’animent pour l’Institut à l’horizon 2020 (3ème partie, Enseignements, convictions et ambition : de la prospective à la stratégie) Il ne s’agit là que d’une synthèse. D’autres documents seront prochainement publiés ou mis en ligne sur le site Internet de l’INRA : « chroniques de centres », rapport complet sur l’exercice de prospective « scénarios »… Nombreux sont ceux qui ont participé, à travers des débats, des auditions ou des contributions écrites, à cette démarche. Alors que celle-ci s’achève, je tiens à les remercier de leur engagement dans cet exercice de réflexion collective. Mes remerciements vont également à Jean-Claude Flamant, directeur de la Mission d’Animation des Agrobiosciences, à Hugues de Jouvenel, directeur général du Groupe Futuribles, à Rémi Barré, professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers et à tous les membres du groupe de travail qui ont bien voulu prendre en charge les deux volets de cette prospective. Enfin, je voudrais remercier Nicolas Durand (INRA, chargé de misssion auprès du Président/Mission communication) et Joseph Bonnemaire (professeur à l’ENESAD et conseiller du Président et de la Directrice générale de l’INRA) qui m’ont assisté tout au long de cet exercice. Ce document est à la fois une restitution destinée à tous ceux qui ont pris part à cette démarche prospective (personnel de l’Institut et partenaires) et une contribution aux projets de court, moyen et long termes de l’Institut. Les lecteurs pourront également y trouver des éléments de réflexion susceptibles d’alimenter les débats, actuels et à venir, sur l’organisation et le rôle de la recherche – et notamment de la recherche publique en sciences du vivant – dans le développement économique et social de notre pays.
#Agriculture #Alimentation #Environnement #France

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.