Introduction

Les stratégies de transition énergétique manifestent toutes la volonté de « décarboner » l’énergie et de développer la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique. Mais les ambitions varient (quelle place pour le nucléaire ?, notamment), et les modes opératoires également. En 2014 et 2016, Futuribles s’est fait l’écho des différents points de vue s’exprimant sur le sujet. Aujourd’hui, nous présentons la situation de la transition électrique dans différents pays pour montrer ce qui concrètement a déjà été fait et les trajectoires en cours.

Quatre pays font ainsi l’objet d’une analyse détaillée de leur stratégie de transition électrique : la France, l’Allemagne, l’Espagne et le Japon...

Par Thibault Laconde

Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Transition énergétique allemande : un modèle toujours en construction

Transition énergétique allemande : un modèle toujours en construction

L’Allemagne apparaît comme un laboratoire exceptionnel, une expérience grandeur nature de ce que pourrait être l’évolution du mix électrique mondial dans les prochaines décennies.

Par Éric Vidalenc

Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

L’Espagne, une transition électrique décousue

L’Espagne, une transition électrique décousue

L’Espagne fait partie des pays de l’Union européenne qui ont connu les plus grosses progressions d’énergies renouvelables dans leur mix électrique sur les 10 dernières années.

Par michel colombier

Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Transition du secteur électrique et décarbonation de l’économie française

Transition du secteur électrique et décarbonation de l’économie française

Le parc électrique français est très largement décarboné (de l’ordre de 40 grammes de CO2 par kilowattheure face à une moyenne européenne de 275 grammes) en raison de la place du nucléaire (75 % de la production) et de l’hydraulique (12 %).

Par Pierre Papon

Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Le dilemme électrique au Japon après Fukushima

Le dilemme électrique au Japon après Fukushima

La catastrophe nucléaire de Fukushima survenue le 11 mars 2011, à la suite d’un violent tsunami, a conduit le Japon à arrêter ses 54 réacteurs nucléaires (ils produisaient près de 30 % de son électricité) et à redéfinir sa politique énergétique, et en particulier son mix électrique.

Les auteurs

Thibault Laconde

Consultant et enseignant à CentraleSupélec, spécialiste de transitions énergétiques et climatiques.

Éric Vidalenc

Responsable Pôle Transition Energétique Direction Régionale ADEME - Hauts de France Conseiller scientifique de Futuribles International

Michel Colombier

Cofondateur et directeur scientifique de l’IDDRI (Institut du développement durable et des relations internationales) ; président du Comité d’experts pour la transition énergétique.

Pierre Papon

Professeur émérite de physique à l’École de physique et chimie industrielles (Paris), membre du comité de rédaction de Futuribles et conseiller scientifique de Futuribles International.