Revue futuribles n° 447

Géopolitique

Pour une prospective post-Brexit

C’est le 31 janvier 2020 qu’a été signé l’accord de retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE), suivi, au terme de difficiles négociations, d’un accord du 30 décembre 2020 définissant les modalités de coopération entre l’UE et le Royaume-Uni. Cet accord de commerce et de coopération est entré définitivement en vigueur en mai 2021, actant officiellement le Brexit. Mais tout est loin d’avoir été réglé (comme on a pu le voir dans le domaine de la pêche ou de l’Irlande du Nord) et la question des perspectives d’évolution, à la fois du Royaume-Uni en tant que pays fonctionnant en solo à l’international, et de sa relation avec l’UE, reste assez largement ouverte, tant sur le plan économique et commercial, que sur le plan diplomatique.

Derek Martin et Jean-François Drevet essaient ici d’y apporter quelques éléments de réponse et d’éclairer l’avenir de l’après-Brexit de part et d’autre de la Manche. Où en sont les relations entre Londres et Bruxelles ? Peuvent-elles rester durablement « acrimonieuses » ? Le Royaume-Uni résistera-t-il aux tensions suscitées par le Brexit dans les pays celtes ? Peut-il retrouver une stature internationale d’envergure ? Deux scénarios sont mis en avant : l’avènement d’une Global Britain (probablement illusoire) ; et le « retour du fils prodigue » dans l’UE (mais à quelles conditions ?). Dans un cas comme dans l’autre, il s’agit d’anticiper ce sur quoi l’après-Brexit pourrait déboucher à moyen-long terme, et de se doter, côté britannique comme côté UE, de stratégies adaptées.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner