Revue futuribles n° 442

Institutions - Ressources naturelles, énergie, environnement - Territoires, réseaux

L’artificialisation du littoral. Comment l’éviter, la réduire ou la compenser ?

Par

Futuribles poursuit ici la série consacrée à l’océan, à la mer, aux littoraux…, lancée en juillet-août 2020, avec un article de Sylvain Pioch consacré à l’artificialisation du littoral, en France, et aux moyens de l’enrayer. Rappelant tout d’abord le rôle « prédateur » d’une forme d’aménagement du territoire à l’égard de la biodiversité, il montre combien le littoral est particulièrement victime de l’urbanisation croissante, une tendance amenée à s’accentuer dans les décennies à venir si rien n’est entrepris pour la freiner. Or, la biodiversité des écosystèmes marins et côtiers exerce des fonctions essentielles pour la vie humaine ; et la réparation de ces écosystèmes serait une priorité pour l’environnement moins prise en compte que celle des écosystèmes terrestres, selon Sylvain Pioch. D’où l’importance de parvenir à concilier l’aménagement des territoires littoraux et les exigences environnementales.

Pour ce faire, différents outils législatifs et réglementaires existent en France (études d’impact, exigences ERC consistant à éviter, réduire et compenser les pertes de biodiversité…), que l’auteur présente dans cet article, mais dont il souligne la faible efficacité au regard des retours d’expérience, et l’insuffisante implication des instances étatiques en la matière. Or, pour passer à l’étape de l’aménageur responsable, qui ne se contente pas de (faiblement) compenser l’impact négatif de ses actions sur l’environnement, mais fait en sorte, en amont, de réduire, voire annuler cet impact, il est impératif de renforcer les moyens d’orientation et d’action publique dans les territoires.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner