Revue futuribles n° 441

Économie, emploi - Géopolitique - Institutions - Ressources naturelles, énergie, environnement

Nigeria : la fin de l’eldorado

Pays le plus peuplé d’Afrique (plus de 214 millions d’habitants en 2020) et troisième pays le plus peuplé du monde derrière l’Inde et la Chine à l’horizon 2050 selon les Nations unies, le Nigeria est aussi une des premières économies du continent grâce à ses ressources pétrolières importantes, et il dispose d’une influence culturelle forte en Afrique. Pour autant, comme le montre ici Marc-Antoine Pérouse de Montclos, ces atouts ne suffiront peut-être pas et il se pourrait que l’âge d’or du Nigeria touche à sa fin : d’une part, en raison des violences et pillages économiques sévissant dans certaines régions ; d’autre part, en raison des comportements frauduleux et de la corruption qui gangrènent de nombreux pouvoirs locaux. Et si les autorités nigérianes donnent l’impression d’agir et de légiférer pour répondre à ces dysfonctionnements, l’action n’est parfois que de façade et, au final, la démocratie perd en légitimité. De là à accréditer la thèse d’un démembrement possible comme certains observateurs l’évoquent parfois, il y a un pas : malgré ses faiblesses actuelles, le Nigeria est un pays qui a prouvé sa résilience par le passé et dont l’unité nationale reste solide. Tout dépendra sans doute, in fine, de la capacité des élites politiques et économiques à redistribuer la rente pétrolière et à réduire les inégalités sociales — vaste chantier…

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner