Tribune européenne, Revue futuribles n° 432

Géopolitique - Institutions

L’Union européenne, la paix et la démocratie

Par

En mai 2019, les Européens, appelés à voter pour désigner leurs représentants nationaux au sein du Parlement européen, se sont nettement plus mobilisés que lors des précédents scrutins : le taux de participation a augmenté de huit points par rapport à 2014, frôlant les 51 %. Il est difficile de dire précisément ce qui a motivé cette participation, mais comme le montre ici Jean-François Drevet, on peut légitimement penser que les citoyens européens commencent à prendre conscience de l’espace de liberté que constitue l’Union européenne, et s’attachent à s’y investir un peu plus.

Car, à bien des égards, l’UE offre de vraies garanties de paix et de démocratie. Les nations celtiques ont pu le constater dans le contexte du Brexit, l’Union européenne leur laissant plus de liberté d’évolution que le Royaume-Uni. De manière générale, l’exigence démocratique et le respect de l’état de droit sont des conditions préalables à l’entrée dans l’UE ; et une fois membres, les États sont tenus de continuer à s’y conformer, les institutions européennes s’efforçant d’y veiller du mieux possible. Enfin, s’il lui reste encore des efforts à faire en matière de sécurité et défense communes, l’UE a quand même réussi à préserver la paix à l’intérieur de ses frontières, tout en respectant la souveraineté des peuples qui la composent. Ce n’est pas rien au vu du passé — même récent — du Vieux Continent et cela commence peut-être à porter ses fruits.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner